Les salariés et la pointeuse : une entente impossible?

par

Les salariés et la pointeuse : une entente impossible?

En France, l’installation d’une pointeuse au sein d’une entreprise est soumise à plusieurs contrôles. Néanmoins, les salariés sont toujours aussi nombreux à décrier l’arrivée d’un tel appareil entre leurs murs.
Pourquoi un tel désamour?

Avoir une relation saine avec ses employés

La pointeuse est souvent jugée comme un élément néfaste, du point de vue des salariés. En effet, de nombreux abus sont commis par des entreprises qui ne facturent pas réellement les heures travaillées. Les exemples de ce type ne manquent pas, notamment dans les secteurs de la grande distribution et du  fast-food. Mais les PME aussi peuvent être confrontées à ce type de problématique.

Pourtant, utilisée à bon escient, la pointeuse mécanique est un véritable atout pour l’entreprise: elle permet de compter automatiquement les heures travaillées. Accompagnée d’un logiciel de gestion du temps, elle permet  également de mieux organiser les plannings. Un atout qui peut également servir aux PME dont les salariés travaillent en horaires décalés, et pour lesquels établir un planning peut vite virer au casse-tête chinois.

Avant d’installer une pointeuse mécanique dans vos locaux, mieux vaut donc étudier la question, et communiquer avec les salariés. Faire passer une note avant l’installation de la machine est nécessaire, mais discuter avec les syndicats et avec les salariés est toujours mieux accueilli,  que le simple fait de faire passer un morceau de papier.

Le problème des tricheries

Si les employeurs ne sont pas toujours honnêtes quant à la programmation de la badgeuse, les salariés aussi tendent parfois à tricher. Preuve en est avec une étude d’Harris Interactive révélant que 33% des français avouent avoir déjà triché en faisant, par exemple, pointer un collègue à leur place pour s’éviter quelques heures de travail. C’est suite à ce constat que des entreprises High Tech ont développé la pointeuse biométrique, rendant ces dérives impossible.

Pour le moment, l’utilisation de ce type d’appareil parait inaccessible aux PME, qui privilégieront la pointeuse mécanique ou bien la badgeuse, dont les modèles standards sont plus faciles à mettre en place et moins onéreux. Mais certaines PME ont trouvé d’autres moyens pour gérer, au mieux, le temps de travail de leur équipe.

Si le coup d’acquisition peut encore freiner les entrepreneurs, la pointeuse permet, dans certains cas, de gagner du temps dans le traitement des fiches de paies et autres tâches chronophages. Installées devant certains points d’accès, elles permettent également de faire barrage aux tentatives d’intrusion de personnes extérieures au service. Un bon point pour les commerces ouverts au public. Reste à savoir s’il est vraiment utile pour votre PME d’installer une pointeuse, et à gérer la relation avec vos salariés pour éviter toute mésentente.

 

Déposer un commentaire

Vous devez être connecté pour déposer un commentaire.